Je dois avouer que ma visite au Kenya en ce mois de Mars 2018, le pays des plus grands et plus beaux parcs animaliers du monde, m'a permis de méditer de nouveau, le propos introductif du livre de Mohammed bin Rashid Al Maktoum, l'Émir de Dubaï qui disait dans son magnifique livre intitulé "Ma Vision, les défis dans la course pour l'Excellence" et dès la première phrase du premier chapitre, qu'à chaque nouveau jour qui se lève en Afrique, une gazelle qui s'éveille sait qu'elle doit courir plus vite que le lion le plus rapide ou périr. Et que dans le même temps, un lion (une lionne) qui s'étire le matin en se réveillant, sait qu'il (elle) doit courir plus vite que la gazelle la plus rapide, faute de quoi, il (elle) devra souffrir de la faim. Et que ceci n'est pas différent pour la race humaine. Que vous vous considérez comme une gazelle ou comme un lion (une lionne), vous devez toujours courir plus vite que les autres pour survivre. Je pourrais ajouter qu'il en est de même des pays.

Quelle puissante réflexion (qui explique en très grande partie le développement spectaculaire de Dubaï) et quelle incroyable source de motivation pour nous mêmes à titre individuel, pour nos différents pays et pour l'Afrique notre continent où cette scène se déroule de manière quotidienne.